Petite Vierge ou Sainte assise,
Ligron, XVIIe siècle

 

Sainte ou Vierge assise en terre moulée et modelée à glaçure jaune et taches de cuivre, de manganèse et de cobalt ; ses mains reposent sur ses genoux ; base ronde formant un socle. Hauteur : 16 cm ; largeur : 6,3 cm

État : éclat sur le côté gauche ; un léger manque d’émail sur le visage ; bon état général

Provenance : Collection Philippe Durand. 

Une statuette de sainte un peu ressemblante mais plus grande (25 cm) est décrite et photographiée dans Paul Cordonnier-Détrie, Les poteries vernissées de Ligron, Le Mans, 1958, p.31, n°XII, planche 17. La sainte (Blandine?) tient une croix dans sa main droite, un lion se tapit familièrement à ses pieds.

 

 

Références : Cette statuette est décrite et photographiée par Paul Durand dans Céramiques du Maine, éditions Cénomane, 1986, pp. 32-33. Elle a figuré également à l'exposition "La Piété populaire dans le Perche" au Musée départemental des Arts et Traditions populaires du Perche (28 mai-1er Nov.1987) sous le numéro 25: "Petite vierge enceinte de protection - XVIIe siècle"; voir notice et photographie dans le catalogue: La piété populaire dans le Perche de Sainte Apolline à Saint Sébastien, p.30.

Petite statuette mystérieuse. La glaçure est caractéristique de Ligron, bien qu’elle ne soit pas fabriquée en deux parties moulées comme les grandes Vierges. Paul Durand la décrit comme une Vierge enceinte. Elle semble être plutôt assise.