Moule à pains d’épices double-face : Vierge à l’enfant et Christ en croix
Alsace, XVII-XVIIIe siècle 

 

Moule à pains d’épices en bois sculpté double-face : d'un côté : Vierge à l’Enfant coiffée d’une tiare et tenant à dextre un sceptre fleurdelisé, le manteau très richement décoré de grenades et de bleuets encadrés dans des frises. L’Enfant porte un diadème et tient la boule du monde dans sa main ; de l’autre côté : Christ en croix entouré de la Vierge et de St Jean l’Évangéliste tenant la coupe.

L : 23,8 cm ; l : 12 cm.

La grenade symbolise l’ecclesia ou communauté des chrétiens, sur laquelle règne la Vierge ; le bleuet symbolise le Christ victorieux des démons.

Références : Des moules à pains d’épices (Lebkueche) et à pains d’anis (Springerle) du XVIIe siècle sont photographiés dans G. Klein, Arts et traditions populaires d’Alsace, Alsatia Colmar, 1973, planche 68-69. 
 

 

Les figures que présente ce moule sur ses deux faces se voient habituellement sur les deux côtés des médailles religieuses au XVIIe siècle. La Vierge à l’Enfant en manteau tenant un sceptre fleurdelisé pourrait représenter la statue de Notre-Dame d’Einsielden datant du XVème siècle telle qu’elle figure sur des médailles suisses du XVIIème siècle dont l’autre face représente habituellement l’abbaye bénédictine Notre-Dame des Ermites à Einsielden (près du lac de Zürich) premier lieu de pèlerinage catholique en Suisse. La Vierge d’Einsielden est vénérée en France dans certaines églises de Lorraine et de Franche-Comté. Einsielden est également un lieu de pèlerinage ancien des catholiques alsaciens.