Tastevin monoxyle gravé
France, XVIIIe siècle

Tastevin en buis monoxyle ; sur le pourtour sont gravés un cheval, un oiseau, trois ostensoirs et deux soleils, d'une écriture à petits traits doublant les lignes par des franges de « plumes » ou de « cils » ; sur la prise, quatre cercles et les initiales FB ; au-dessous, des initiales et une date probablement apocryphes : 1736. - D : 7,5 cm ; L : 10,5 cm

Pour quelle raison celui qui a gravé ce tâte-vin – nous ignorons s’il l’avait lui-même sculpté – a-t-il choisi de placer de chaque côté des trois ostensoirs et des deux soleils un cheval et un oiseau plutôt que les deux anges habituellement commis à l’adoration du Saint-Sacrement ? Et d’où lui est venu ce style plumifiant ou ciliaire créant des formes à la fois légères et puissantes comme des dessins de Paul Klee, qui pourraient aussi bien être dessinés au porte-plume ou gravés sur une paroi rocheuse ?